Comment faire une chape maigre ?

Une chape maigre est une couche de mortier qu’il faut réaliser avant de poser du carrelage et sa réalisation nécessite des outils supplémentaires…

Qu’est-ce qu’une chape maigre ?

Une chape maigre est une couche de mortier qu’il faut réaliser avant de poser du carrelage. Le mortier est sous-dosé. Le dosage de la dalle béton est de 350 kg de ciment par mètres cube alors que celle de la chape est de 150 kg par mètre cube. Son épaisseur doit être techniquement de 3 à 4 cm mais les professionnels préfèrent opter pour une épaisseur de 7 à 10 cm. Pour la faire, vous aurez besoin de sable, d’eau et de ciment. L’utilisation d’un niveau à bulle, d’une taloche et d’une règle de maçon est nécessaire pour avoir une surface bien plane.

Préparer la pièce pour la chape maigre

La réalisation d’une chape maigre nécessite des outils supplémentaires : la bande résiliente de rive, le mortier-colle à carrelage, mortier de jointement et des baguettes d’angle en aluminium. Il faut également prévoir des crayons, du mètre ruban, une pelle, une agrafeuse, cutter, une bétonnière, une brouette, un malaxeur, une meuleuse d’angle, une carrelette et une règle métallique. Pour poser des carreaux, il faut bien préparer le support. Dès qu’il s’agit de «rattraper des centimètres d’épaisseur», vous devrez faire une chape. Souvent posée sur une dalle de béton, la chape dite maigre est destinée à recevoir des revêtements de sol qui ont une faible masse. Vous pouvez y poser des toilettes sanitaires, du mobilier ou autres. S’il s’agit d’un aménagement, la chape est coulée directement sur la dalle existante pour avoir une surface plane. Il faut néanmoins prendre des précautions avant de se lancer à l’œuvre. Il faut enlever la couche de poussière ou faire le dégraissage si le besoin se fait sentir. Ainsi le mortier-colle aura une bonne adhésion. Une fois la chape terminée, il faudra également la sécher pendant plusieurs jours pour que le mortier accroche avant la pose du carrelage par exemple.

Pour avoir une chape désolidarisée, il faut poser au pied des murs, une bande résiliente. Elle servira à garder aussi l’humidité produite par la chape, le temps de son séchage complet. La réalisation de la chape proprement dite commence par la pose d’une bande de dilatation en polyéthylène sur la périphérie du mur (l’immobiliser avec des agrafes). Il faut ensuite faire le relevé du niveau tout en gardant à l’esprit l’épaisseur de la chape à faire. Pour ceux qui sont bien équipés, un niveau laser rotatif et une pige graduée équipée sont bien indiqués.

Comment préparer et poser une chape maigre parfaite ?

Après la préparation du local, il faut passer à celle de la chape maigre. À la bétonnière, faire un mortier maigre avec 25 kg de ciment ajouté à 90 litres de sable par exemple. La quantité d’eau est à ajuster pour avoir finalement une boule de mortier qui s’effrite. Avant de verser le mortier, découper au cutter (en cas de contre-cloison de doublage en attente) la mousse pour laisser passer les petites ailes du rail au sol. La chape ainsi contenue, l’humidité ne remontera pas. Le mortier doit être versé dans un angle au fond du local, ajuster la hauteur du mortier pour obtenir l’épaisseur voulue. Il faut ensuite faire deux lignes de mortier à des extrémités opposées, et mettre des cales et les ajuster. La règle métallique servira à étirer les lignes pour la réalisation d’un niveau qui servira de guide pour la chape maigre. Placez ensuite une règle de maçon de longueur 80 cm et d’épaisseur 1,5 cm, sur chacune des lignes. Les espaces vides devront être comblés au mortier, il faudra ensuite tirer le mortier sur une cinquantaine de centimètres avec une règle posée contre celle qui fait office de guide. Il faut ensuite lisser la chape avec une taloche, décalez les deux règles et complétez les manques de mortier avec la truelle. La taloche devra encore être utilisée pour aplanir le tout. Il est conseillé de renforcer la chape avec un fin treillis soudé aux endroits où passent des tuyaux ou gaines, pour pallier toute fissuration. Il ne faut toutefois pas oublier que vous devez sortir de la pièce une fois le travail fini. Il faudra prendre les précautions pour ne pas marcher sur la chape qui vient d’être réalisée. Une fois la chape posée il faudra attendre 48 heures avant d’y poser les pieds et plusieurs jours avant d’y mettre un revêtement comme du carrelage.